top of page
KeywordIcon.png

Domaine Renaud Bruyère et Adeline Houillon, cuvée Les Tourillons 2018

Le Domaine Adeline Houillon et Renaud Bruyère a été créé en 2011 à Pupillin sur une toute petite surface de 75 ares (Les Tourillons) qui atteint aujourd’hui les 5 ha. La philosophie du couple est d’être à la recherche de l’équilibre et de l’expression du terroir sans ajout d’aucun intrant, pas même de souffre à la mise en bouteille, et du minimum d’intervention, excluant ainsi le collage ou la filtration. Ils pratiquent la biodynamie par conviction et sans certification.


Adeline a travaillé au grand domaine Pierre Overnoy qui se trouve à quelques pas de leur domaine actuel et que son frère a depuis repris, quant à Renaud, il a fait ses classes au fameux domaine Stéphane Tissot à Arbois.


Cette cuvée est sur l’appellation Arbois qui occupe la bordure orientale du massif du Jura et fait partie de la région naturelle du Revermont. Les parcelles délimitées de l’AOP ont une exposition à l’Ouest sur des pentes marneuses contenant de nombreux éboulis calcaires.

La parcelle Les Tourillons est plantée de chardonnay et de savagnin sur un terroir argilo-calcaire, avec pour la réalisation de la cuvée de 2018 un assemblage de 80 % de chardonnay et 20 % de savagnin, ouillés et élevés 12 mois en barrique.


A la dégustation

On trouve au nez le style un peu nature des vins non soufrés non filtrés, sans avoir de nez réducteur pour autant. L’aromatique délicate a un petit côté épicé qui me fait penser à la cannelle et au clou de girofle. Au nez, le vin est apaisant, il allège l’esprit.


En bouche, il a une attaque vive et franche sur l’avant de la bouche, un grain plutôt moyen avec une accroche sur la langue, marqueur notamment des vins non filtrés. Après cette première approche, le vin est fin malgré la mâche un peu tannique et son caractère prononcé.

Il s’étale sans lourdeur dans la bouche, jusque dans les joues et a une matière légèrement collante sur la langue. La salivation est fine et longue, la finale est nette et ouverte, désaltérante, rafraîchissante.

Il allie force et finesse, et ne procure aucune sensation d’alourdissement ou d’endormissement que peut procurer l’alcool dans certains vins. Il est très agréable, un grand vin avec un belle énergie.

Je le verrais bien avec un plat de viande cuite longuement aux épices, comme un tajine ou une pastilla de pigeon, même si je n’ai pas encore eu la chance de le tester.


La qualité de ce vin est d’autant plus respectable que la marque terroir est bien présente, alliée à la « liberté » de la finale qui est souvent une signature des grands vins nature. Il est selon moi aussi difficile de préserver les messages du terroirs en s’abstenant de toutes interventions, que en évitant surplus ou maladresses. Vin nature n’est pas synonyme de vin de terroir.

Je vous souhaite d’avoir l’occasion de le goûter, les quantités étant limitées !


31 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


m.haber
m.haber
Jan 07, 2022

Bravo pour ce bel article. 😀 Ca donne vraiment envie de le goûter ! Comment est-ce que tu penses que cela va vieillir ?

Like
bottom of page